Une dizaine de premières dames d’Afrique se réuniront les 1er et 2 août prochain à Ouagadougou lors d’un séminaire régional de haut niveau sur la promotion de la sensibilisation à la lutte contre le cancer et les programmes de plaidoyer dans les Etats membres du groupe Afrique de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

L’annonce a été faite mercredi, lors d’une conférence de presse animée par la première dame du Faso, Sika Kaboré, apr ailleurs présidente de la Fondation Kimi.

Selon Mme Kaboré, cette rencontre de haut niveau, qui sera consacrée à la lutte contre le cancer, verra la participation d’une dizaine de premières de pays africains dont le Bénin, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, le Mozambique, le Niger, le Nigéria, le Sénégal, la Sierra Leone, le Tchad et l’Ouganda.

L’épouse du président soudanien sera également l’invitée de ce séminaire, dont l’objectif est de renforcer les capacités des Premières dames en matière de leadership et de plaidoyer, pour la promotion de la sensibilisation à la lutte contre le cancer et les programmes de plaidoyer dans les pays membres du groupe Afrique de l’OCI, a précisé Mme Kaboré.

Ce séminaire sous-régional, auquel prendront également part des experts et des représentants d’organisations de la société civile investis dans la lutte contre le cancer, permettra de présenter l’état des lieux de la maladie, d’identifier les voies et moyens par lesquels les Premières dames pourront renforcer leur leadership dans la lutte, et de les informer sur les opportunités et les meilleures pratiques dans la recherche de financement.

Il sera aussi l’occasion de partager les meilleures pratiques régionales dans les domaines de la tenue des registres, de la planification et du contrôle du cancer.

Au Burkina Faso, plus de 2000 cas de cancer sont enregistres chaque année, selon le Docteur Charlemagne Ouédraogo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here