À cause du « non-respect des accords » par le gouvernement, des syndicats du secteur de l’aviation civile entendent faire grève à partir du 1er août. Quitte à impacter négativement le tourisme qui pourtant se remet petit à petit des effets des attentats jihadistes de 2015.

Selon Africanews, une grève pourrait se déclencher dans l’aviation civile à partir du 1er août. Pour le principal syndicat des travailleurs du secteur, cette grève est causée par le non-respect des accords conclus avec le gouvernement.

« Nous avons décidé de faire grève les 1er et 2 août pour protester contre le non-respect par le gouvernement des accords précédents », a déclaré Mansif Ben Ramadan, chef du syndicat des travailleurs de l’aéroport de Tunis.

S’il s’est abstenu de donner davantage de détails, Ben Ramadan a toutefois déclaré qu’au terme de ces accords, le gouvernement devrait améliorer les conditions de travail et solder une dette impayée de Tunisair et des autres compagnies aériennes envers l’Office de l’aviation civile et des aéroports (OACA). Le gouvernement quant à lui, n’a pas encore réagi à cette menace de grève.

Saluée comme le seul pays à avoir réussi son processus de démocratisation après le « printemps arabe » de 2011, la Tunisie reste en proie à un déficit budgétaire impactant la croissance économique qui stagne presque à 2 % depuis ces cinq dernières années. Ce, malgré une aide du 2,8 milliards de dollars accordée en 2016 par le FMI.

La grève des travailleurs de l’OACA pourrait perturber les activités touristiques dont les événements liés à la « Saison Bleue » qui aura lieu du 15 juin au 30 septembre 2018 sur le littoral tunisien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here