Les complications de l’infection chronique liées à l’hépatite B entraînent plus de dommages que l’infection par le VIH au Sénégal, a déclaré samedi le docteur Mamadou Guèye, hépato- gastroentérologue à l’hôpital général de Grand-Yoff.

« Actuellement, les complications de l’infection chronique par l’hépatite B entrainent plus de dommages que l’infection par le VIH . Dans les structures sanitaires, les chiffres sont très élevés sur les cas de décès liés aux complications de l’hépatite B, notamment le cancer du foie », a indiqué le docteur Guèye.

Revenant sur la maladie, le conférencier a souligné que ‘’ c’est une infection qui touche le foie, un organe important qui sert de filtre pour l’organisme’’. ll estime qu’ »il est important de prévenir ces complications à travers le dépistage, car malheureusement cela atteint le plus souvent des sujets jeunes’’.

‘’C’est une maladie méconnue avec des délais de diagnostic tardifs, qui viennent à un stade avancé et tout cela peut être prévenu par le dépistage’’, a-t-il ajouté.

Selon lui, »l’hépatite B est un fléau mondial, et le Sénégal fait partie des pays de forte endémie ». Il précise que « d’après les chiffres du Programme national de lutte contre les hépatites, la prévalence est estimée à 10% ». Cela revient à dire qu’ »un Sénégal sur dix est porteur chronique de l’antigène et donc est infecté par l’hépatite B ».

‘’Il est important d’informer les populations , de les sensibiliser par rapport au dépistage, pour qu’on puisse connaître le statut et les prendre en charge en cas d’infection avant que n’apparaissent ces complications qui peuvent être dramatiques‘’, a encore dit le spécialiste.

Il a indiqué que ‘’selon l’OMS, les pays qui ont une prévalence de plus de 8 % comme la plupart des pays de l’Afrique Subsaharienne, de l’Asie du Sud est sont des pays endémiques’’.

Pour le président de l’association « Safaara Hépatites’’, Ibrahima Guèye, ‘’ cette célébration est une manière d’impliquer toutes les communes du pays pour développer la sensibilisation communautaire de l’hépatite B au niveau des populations’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here