Le Président gambien Adama Barrow a demandé à ses collègues chefs d’Etat de la CEDEAO et de la CEEAC d’envoyer un message d’avertissement à tous les groupes extrémistes que les deux communautés sont unies pour combattre et vaincre les terroristes et les criminels.

Barrow a formulé cette requête le lundi dernier à Lomé au Togo lors du sommet conjoint CEDEAO-ECCAS sur la paix, la sécurité et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

En parlant de la position de son pays et d’après une publication de la présidence gambienne, Barrow a déclaré que « Nous sommes déterminés à poursuivre et à éliminer toutes les menaces à notre sécurité ».

Le Président Barrow a félicité les experts et les ministres des deux blocs économiques régionaux pour leurs délibérations approfondies sur les mesures novatrices qui pourraient être mises en œuvre afin de sécuriser les deux régions.

Après le sommet des deux blocs, le Président togolais Faure Gnassingbé, a échangé le mercredi 1er Aout 2018 avec son homologue Barrow. Ils ont fait un tour d’horizon des questions d’intérêts communs et des problèmes qui minent la sous- région ouest africaine en particulier.

Après ces échanges, Barrow a quitté Lomé pour son pays mais a fait une escale chez son homologue nigérian Muhammadu Buhari à Abuja au Nigeria. Là, les deux hommes ont discuté du développement et de la stabilité.

Buhari a fait remarquer que « La meilleure voie vers le développement national est la stabilité. Quand un pays n’est pas stable, vous dépensez la plupart de vos ressources financières en sécurité alors que cet argent aurait dû être consacré à l’éducation, à l’infrastructure et à la création d’emplois ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here