Au Soudan du Sud, les belligérants ont signé dimanche à Khartoum un accord sur le partage du pouvoir. Celui-ci doit mettre fin à une guerre civile qui a fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés, apprend-on.

Le gouvernement et les rebelles du Soudan du Sud ont signé dimanche 5 août à Khartoum un accord sur le partage du pouvoir, une initiative qui doit mettre fin à la guerre civile meurtrière ravageant le plus jeune pays du monde.

Rappelons que ce conflit a fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés en plus de quatre ans.

Le président Salva Kiir et son rival, le chef rebelle Riek Machar, ont signé l’accord à Khartoum, la capitale du Soudan voisin, a constaté un correspondant de l’AFP. En vertu de l’accord, M. Machar va intégrer un gouvernement d’unité nationale et devenir premier vice-président.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here