Une épidémie de choléra a tué 22 personnes, sur un millier de malades recensés, dans la région de Maradi, proche du Nigeria, a annoncé mercredi l’ONU.

“Au 13 août, 1.351 cas (de malades atteints par le choléra) ont été enregistrés, pour 22 décès”, selon un nouveau bilan établi par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha) de l’ONU de Niamey.

Un précédent bilan onusien avait fait état le 7 août de “13 décès sur 993 cas”. Plus de la moitié des malades (soit 691) sont des enfants âgés de un à 14 ans.

Depuis la déclaration de l‘épidémie, début juillet, “la riposte” est engagée par les services locaux, avec l’appui de l’OMS, l’Unicef, MSF-France et la coopération italienne.

Le ministre nigérien de la Santé, Iliassou Maïnassara, qui s‘était rendu sur place avait expliqué que l‘épicentre de l‘épidémie se situait dans la préfecture nigérienne de Madaruonfa, proche du Nigeria “d’où proviennent 90 % des malades”. Il avait assuré que “la situation” était “sous contrôle”.

L‘épidémie a également contaminé au moins huit quartiers de la ville de Maradi, la capitale économique du pays, avec 95 malades recensés contre 49 au 7 août, relève l’Ocha.

Des experts redoutent cependant une flambée de cette maladie très contagieuse, en raison de inondations liées à de fortes pluies dans la zone infectée.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here