En Algérie, alors que le dernier cas de choléra remontait à 1996, le ministère de la Santé vient de confirmer l’existence de 41 cas de choléra dans le pays. Et une personne est décédée à Bouira, a appris VOnews.

Lors d’une conférence de presse tenue le 23 août, le ministère algérien de la Santé a reconnu officiellement que 41 cas de choléra ont été confirmés parmi les 88 personnes hospitalisées dans quatre wilayas : Alger, Blida, Tipaza et Bouira.

22 de ces cas ont été confirmés parmi 50 patients issus de Blida, 11 cas parmi 18 patients issus de Tipaza et 5 cas parmi 14 patients issus d’Alger, indique le rapport de l’Institut Pasteur d’Alger, dont les représentants étaient également présents à la conférence de presse.

Selon Jeune Afrique, à Bouira, trois cas sur les six suspects ont été confirmés, dont une personne est décédée. Tous ont été admis en urgence à l’hôpital de Boufarik mercredi, pour être ensuite transférés et mis en quarantaine dans le service d’infectiologie.

L’origine de la contamination fait l’objet d’une enquête. Dans une conférence de presse, Djamel Fourar, directeur de la prévention au ministère, a indiqué que la contamination ne s’est pas faite par voie hydrique.

Le dernier cas de choléra remontait à 1996, a également rappelé le directeur de la prévention.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here