Des riffs de guitare et une voix qui feule, venus de Madagascar ! Kristel sort ce vendredi 31 août son premier album, « Irony ». La rockeuse et bassiste, repérée au festival Mama à Paris et aux Bar en Trans à Rennes, détonne dans le paysage musical malgache.

Kristel a 23 ans et de l’énergie à revendre. Dans sa famille, on est musicien, mais plutôt tendance jazz. Alors quand Kristel découvre la rage électrique de Joe Satriani et Steeve Vai, c’est une révélation. « J’ai secoué la tête comme une folle. Cela m’a donné des palpitations, la chair de poule… C’était trop ! »

Kristel chante uniquement en malgache. Ses textes parlent d’amour – un peu – mais aussi – beaucoup – de la situation de la « Grande Ile ».

« Madagascar est un des plus beaux pays du monde. C’est là où l’on peut trouver les plus belles plages du monde, plein d’animaux, des plantes endémiques qui n’existent pas ailleurs… Mais, par contre, le peuple, il est pauvre. Il y a trop de pauvreté, trop de 4×4, trop de SDF… C’est impossible de ne pas l’exprimer. »

Avec les punks des Dizzy Brains et de No Mady, Kristel dépoussière le paysage musical de Madagascar, qui se fait de plus en plus rock. Kristel, dont l’album est coédité par RFI Talent, sera en concert le 18 septembre à la Bellevilloise à Paris.

Avec Rfi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here