Principale formation de l’opposition, le Parti démocratique du peuple (PDP) vient d’enregistrer un départ. Celui d’Ibrahim Shekarau, ancien gouverneur de l’État de Kano au nord du Nigeria.

Qui dit qu’au Nigeria, il n’y a que des membres du All Progressives Congress (APC), parti au pouvoir qui ont le droit de claquer la porte de leur formation ? Quiconque oserait l’affirmer sera très vite contredit par Ibrahim Shekarau.

L’annonce a été faite ce mardi 4 septembre par le conseiller à la communication de l’ancien gouverneur de l’État de Kano au nord du Nigeria, dans un entretien avec le quotidien « Daily Trust » et la chaîne « Freedom Radio ».

Et selon Sule Ya’u Sule, Ibrahim Shekarau devrait rejoindre l’APC. « Je veux vous confirmer que Shekarau a décidé de passer du PDP à l’APC en raison de l’injustice subie par lui et ses partisans de la part des dirigeants du PDP », a déclaré le conseiller à la communication.

Contaminé par l’APC ?

Un processus de défection qui est en passe de s’accélérer. « Mon patron a rencontré le gouverneur de l’État de Kano, le Dr Abdullahi Umar Ganduje, à Abuja hier et a conclu des plans pour notre retour à APC. Il rencontrera tous les acteurs concernés de Kano et rendra sa défection publique », a ajouté Sule Ya’u Sule.

Ce départ de Shekarau intervient quelques semaines voire quelques jours après la vague de démissions qui a récemment frappé l’APC. Plusieurs cadres dont le président du Sénat, Bukola Saraki ont claqué la porte du parti au pouvoir au Nigeria.

La présidentielle de février 2019 s’annonce déjà très disputée.

avec africanews 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here