L’ancien ministre des Finances du Ghana, Kwabena Duffuor, et 12 autres personnes sont confrontés à un procès. L’affaire porte sur la somme de 1,2 milliard de dollars disparue au cours de leur mandat d’actionnaires et d’administrateurs de la défunte Unibank Ghana Ltd, apprend-on.

Selon Africanews, la société d’audit KPMG, a demandé à la Haute cour de justice d’Accra de déclarer illégaux les prêts, avances et achats d’actifs effectués par certains actionnaires notamment.

Duffuor a fondé Unibank en 2001 après avoir servi pendant quatre ans en tant que gouverneur de la Banque centrale. Il avait été ensuite nommé ministre des Finances par l’ancien président John Atta Mills en 2009, poste qu’il a occupé jusqu’en 2012.

La Banque centrale du Ghana a placé Unibank sous administration en mars avant de révoquer sa licence, pour faillite. Le Ghana assainit son secteur bancaire pendant que le régulateur met en œuvre des réformes pour améliorer la gouvernance.

Les avoirs d’Unibank et de quatre autres établissements défaillants ont été transférés à la nouvelle société d‘État Consolidated Bank Ghana Ltd. Le Ghana a émis plus de 1,2 milliard de dollars d’obligations pour combler le déficit de ces banques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here