Supporters and members of the LGBT community celebrate after the country's top court struck down a colonial-era law that makes homosexual acts punishable by up to 10 years in prison, in Mumbai, India, Thursday, Sept. 6, 2018. The court gave its ruling Thursday on a petition filed by five people who challenged the law, saying they are living in fear of being harassed and prosecuted by police. (AP Photo/Rafiq Maqbool)

La Cour suprême d’Inde a abrogé une loi datant du XIXe siècle, qui interdisait les relations sexuelles entre personnes de même sexe.

« Il est désormais autorisé d’avoir des relations homosexuelles en Inde. La Cour suprême a rendu un verdict historique ce jeudi: elle vient de juger illégal l’article 377 du Code pénal, datant du XIXe siècle, qui condamnait toute personne ayant un «rapport charnel contre l’ordre de la nature avec un homme, une femme ou un animal». Les peines de prison pouvaient aller jusqu’à la perpétuité », renseigne lefigaro.

Le site d‘information explique : « Les cinq juges ont voté à l’unanimité la dépénalisation de l’homosexualité dans la plus grande démocratie du monde. Cette interdiction, l’Inde la devait aux Britanniques, à l’origine du code pénal datant de l’ère coloniale. La Cour suprême l’avait abrogé une première fois en 2009, avant de se raviser quatre ans plus tard pour des raisons légalistes. Une décision vivement contestée par les défenseurs de la dépénalisation qui se sont empressés de lancer de nouveaux recours judiciaires. Leur combat a duré depuis près de vingt ans, dans ce pays comptant plus d’un milliard d’habitants. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here