Une coalition d’organisations de jeunes, le Youth Involvement Advocacy (YIA), dénonce le coût élevé des formulaires de candidatures dans les différents partis politiques dans le pays, avons nous appris de la presse locale. 

Selon la NAN, l’agence de presse gouvernementale, Ezekiel Ilesanmi, le coordinateur national de YIA a déclaré hier mercredi depuis Ibadan que le prix élevé du formulaire de candidature milite contre la participation des jeunes à la vie politique.

Cette situation risque d’anéantir l’audace de certains jeunes qui ambitionnent de prendre part aux prochaines élections générales dans le pays.

En s’insurgeant contre les frais élevés de candidatures qui se présentent comme un handicap pour des jeunes, Ilesanmi s’est demandé quel avantage peuvent tirer les jeunes d’une loi qui leur permet de se présenter à des postes politiques mais qui au même moment leur impose des millions de Nairas comme des frais de formulaires de candidature.

Avec l’espoir que les coûts soient revus à la baisse, le coordinateur national de YIA a lancé un appel aux responsables des partis politiques à penser aux intérêts des jeunes et à réduire le coût des formulaires de candidature.

Rappelons que l’âge minimal pour être candidat à des élections au Nigeria a été revu à la baisse. Pour être candidat à l’élection présidentielle, l’âge minimal est de 35 ans, et pour un mandat sénatorial ou de gouverneur, il faut avoir au moins 30 ans.

La nouvelle loi vise à encourager la participation des jeunes à la vie politique dans un pays où plus de la moitié des quelque 180 millions d’habitants a moins de 30 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here