Les autorités zimbabwéennes ont confirmé une épidémie de choléra dans la capitale Harare. Depuis le début de l’épidémie, un décès lié à la maladie a été confirmé par les autorités sanitaires qui enquêtent toujours sur la mort suspecte de quatre autres personnes.

Plus de 30 personnes ont été hospitalisées avec des vomissements et de la diarrhée ; des symptômes typiques du choléra.

Les autorités municipales de Harare tentent de déterminer la source de l’épidémie qui jusqu’à présent s’est limitée à deux zones de la capitale où l’accès à l’eau potable est insuffisante.

Elles affirment avoir agi rapidement pour empêcher la propagation de la maladie. Cependant, elles ont exhorté les habitants d’Harare à se laver les mains et éviter de boire de l’eau non traitée.

Le choléra, maladie causé par l’eau souillée s’est déjà signalé dans le pays en 2008 faisant plus de 4.000 morts. Au plus fort d’une pénurie d’eau, près de 100.000 personnes avaient été infectées par le choléra.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here