Le ministère des Sports du Gabon souhaite mettre fin au contrat du sélectionneur de l’équipe nationale de football, José Antonio Camacho, ou tout du moins ne pas le prolonger au-delà de son échéance, en novembre 2018. Sous la direction de l’Espagnol, les « Panthères » ont enchaîné les contre-performances.

L’Espagnol pourrait même ne pas aller au terme de son contrat prévu en novembre 2018. C’est tout du moins ce que le ministre des Sports, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a indiqué à l’Agence France-Presse (AFP). « J’ai convoqué la Fegafoot (fédération gabonaise de football, Nldr) ce matin pour signifier que nous n’acceptons pas les contre-performances de l’équipe nationale, a-t-il souligné à l’AFP. J’ai demandé qu’on propose une solution intermédiaire, car M. Camacho est sous contrat jusqu’au mois de novembre. J’ai demandé qu’on lui signifie que cela ne sera pas reconduit ». Alain-Claude Bilie-By-Nze a ajouté : « Il y a des problèmes, nous devons les régler, et si l’entraîneur fait partie des problèmes, il faut (le) régler. »

Cette sortie fait suite aux mauvais résultats des « Panthères », tenues en échec par le Burundi en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019 et battues à domicile par la Zambie en match amical.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here