Au Sénégal, l’opposition continue de demander à avoir accès au fichier électoral. Dans un communiqué parvenu à VOnews, le président de la Commission électorale nationale autonome ( CENA ), Doudou Ndir a expliqué pourquoi ce n’est pas encore possible .

Selon le président CENA seuls les candidats retenus pour la Présidentielle de février 2019 ont le droit au fichier électoral et cela 15 jours avant le scrutin.

« Il y a une mauvaise interprétation qui souvent faite de l’article L.11 par rapport à la gestion du fichier électoral . En effet, parmi les dispositions de cet article, il est souvent mentionné explicitement la remise du fichier électoral aux différentes parties prenantes, et cela 15 jours au moins avant le scrutin », rapporte le document .

Et Doudou Ndir d’assure que « si cette obligation ne souffre pas d’ambiguïté, elle ne peut cependant être satisfaite à l’étape actuelle du processus électoral, car il n’est pas encore question de scrutin», déclare-t-il.

D’ailleurs pour Doudou Ndir« pour le moment, il n’y a aucun candidat à l’élection présidentielle ». Mais s’il en est ainsi, soutient le président de la CENA seul l’aspirant qui satisfait à tous les critères définis par le code électoral est considéré comme candidat.

« Donc pour le moment, il n’y a aucun candidat à l’élection présidentielle du 24 février 2019. Sera candidat celui qui aura satisfait à tous les critères définis par le Code électoral», peut-on lire à travers un communiqué .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here