Un tribunal à Accra au Ghana a remis en liberté sous caution Seth Nana Amowi, un homme qui a obstrué la voie au convoi présidentiel avec la tentative de se suicider. La caution est d’un montant de 20,000 Ghana cedis soit une somme environ 2.364.000 F Cfa

Selon l’agence de presse gouvernementale, GNA, le tribunal a ordonné que la caution soit le père ou le frère de l’accusé. L’affaire sera à nouveau entendue le 26 septembre prochain.

Amowi est accusé d’avoir posé un acte offensant en traversant et obstruant la voie au convoi présidentiel dans le but de se suicider. Dans sa défense, Amowi a plaidé non coupable.

Pour les faits, il est rappelé que le o7 août dernier aux environs de 09 heures 30, l’accusé a tenté de commettre un délit. Il s’est caché près du Jubilee House, la présidence ghanéenne, en attendant le Président. Les témoins à charge que sont des policiers en service ont été cités par George Amegah, un officier de police.

Amegah a déclaré que l’accusé après avoir aperçu le convoi, a brusquement surgi de sa cachette, traversé la voie et l’a obligé à s’arrêter. Il a commencé par taper sur la voiture du Président et c’est en ce moment que la sécurité est intervenue pour le dégager hors de la voie.

Dans sa déclaration à la police, l’accusé a expliqué avoir eu l’idée de se suicider pour n’avoir eu l’occasion de présenter ses griefs au Président Akufo-Addo.

Devant le juge, l’accusé a déclaré vouloir rencontrer le Président pour lui présenter des doléances portant sur les conditions de vie difficiles qu’expérimentent les ghanéens mais qu’on ne lui a jamais donné l’occasion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here