Au Sénégal, la Chambre criminelle est dessaisi de l’affaire Ngaaka Blindé, du nom de ce jeune et célère rappeur qui avait été arrêté une importante somme de faux billets de banque, avons nous appris.

Selon nos informations, la Cour s’est déclaré incompétente à juger le rappeur inculpé pour les délits de complicité de contrefaçon de billets de banque et d’altération de signes monétaires.

Par ailleurs, la Chambre a demandé au parquet de mieux se pourvoir.

Pour rappel, le parquet avait estimé que cette Chambre n’est pas compétente pour juger cette affaire en vertu de la nouvelle loi en matière de contrefaçon, falsification et altération de signes monétaires qui est plus douce.

C’est pourquoi, il avait demandé que l’affaire soit renvoyée devant la chambre correctionnelle de Dakar.

La défense qui ne doutait pas de l’applicabilité immédiate de cette nouvelle loi, avait aussi demandé que Ngaaka Blindé bénéficie d’une liberté provisoire.

Pour mémoire, Baba Ndiaye alias Ngaaka Blindé a été arrêté le 20 décembre dernier par la police des Parcelles Assainies (Dakar), avec un sac contenant l’équivalent de 5 millions 730 mille francs Cfa en fausses coupures de 10 000 et de 5000 francs Cfa.

De leur côté, les proches de l’auteur de « Neema Waw » et « TathiouMa » racontent une toute autre histoire. À les en croire, le rappeur Ngaaka Blindé devait se rendre à Mbour pour tourner un clip vidéo pour un de ses tubes qui parle d’argent.

Il faut noter que le jeune rappeur est parmi les meilleur de sa génération. Pour preuve, les foules immenses qu’il mobilise à chacune de ses sorties, notamment dans la banlieue de Dakar.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here