Le Sud-africain Kessie Nair a été arrêté après avoir utilisé une insulte raciale pour décrire le président Cyril Ramaphosa dans une vidéo largement partagée en ligne.

Dans la vidéo de près de cinq minutes, M. Nair déclare que le président devrait être poursuivi pour avoir « piller notre pays, opprimer cette nation, haute trahison et d’échec dans sa politique visant à mettre un terme à toutes les violences » avant d’appeler à la restauration de la vraie démocratie.

M. Nair doit comparaître devant le tribunal sous l’inculpation de crimen injuria, défini comme une atteinte à la dignité d’autrui.

Kessie Nair s’est défendu en indiquant qu’il a publié sa vidéo sur Facebook dans l’espoir d’attirer l’attention de la Nation, rapporte News24.

« Personne ne se réveille un matin et fait une déclaration et une vidéo comme celle-ci sur les médias sociaux », a-t-il déclaré.

Dans la vidéo, M. Nair reproche au gouvernement actuel de poursuivre les politiques de division raciale.

Sa famille dit qu’il a des problèmes de santé mentale et a besoin d’aide, rapporte le journal Citizen.

Plus tôt cette année, Vicky Momberg a été emprisonnée pour les mêmes accusations.

Cet ancien agent immobilier a été emprisonné pour trois ans pour propos raciste avec un an avec sursis. A 48 reprises elle a utilisé un mot péjoratif contre un policier noir.

avec bbc

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here