Oumar Watt, un jeune Sénégalais d’une trentaine d’années environ serait actuellement plongé dans le coma au Sénégal, à l’hôpital universitaire de Fann. Le week-end dernier, il aurait été victime d’une brutale attaque de militaires français campés au 43e Bima.

Au sujet des circonstances de la bagarre, deux thèses s’affrontent. A Dakar, la presse évoque une scène dans un bar très prisé dans le quartier huppé des Almadies. Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, un groupe de militaires français s’y serait rendu pour une partie de beuverie. Là, ils auraient tenté de draguer des jeunes filles qui étaient pourtant accompagnés de jeunes hommes, dont Oumar Watt.

En tentant de s’interposer, le jeune homme a été violemment frappé à la nuque, déclenchant une bagarre généralisée.

A cette version de l’affaire, un autre récit s’oppose, notamment celui que le site RFI dit avoir récupéré auprès de sources diplomatiques. Le lieu de la scène change, de même que les causes de la rixe. Les militaires français estiment en effet, que l’un d’entre eux a été victime d’une tentative de vol de téléphone devant une autre discothèque.

Entendus par la police, les militaires français ont été libérés. L’enquête, elle, poursuit son cours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here