Le prix Nobel de médecine 2018 a été attribué à James P. Allison et Tasuku Honjo pour leurs travaux sur le traitement du cancer par « inhibition de la régulation immunitaire négative », a annoncé le comité Nobel lundi 2 octobre.

Cette découverte, qui touche au champ de l’immunothérapie, utilise « la capacité de notre système immunitaire d’attaquer les cellules cancéreuses en relâchant les freins des cellules immunitaires », précise le comité Nobel.

Chacun de son côté, les deux scientifiques se sont évertués à « lâcher les freins » et « appuyer sur les bonnes pédales d’accélération » du système immunitaire de façon à lui permettre de « neutraliser des micro-organismes étrangers », a précisé le jury Nobel. James P. Allison, 70 ans, professeur d’immunologie au centre du cancer de l’université du Texas.

Allison et Tasuku Honjo, 76 ans, professeur à l’université de Kyoto, avaient déjà reçu conjointement en 2014 le prix Tang, présenté comme la version asiatique des Nobel.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here