L’action du club de la Juventus de Turin s’est effondrée de 9,2% ce vendredi suite à la diffusion d’une information dans le sillage de la campagne «me-too». Une jeune américaine âgée de 24 ans au moment des faits affirme avoir été sodomisée de force par Cristiano Ronaldo en 2009. 

Seelon le site Financialafrik, l’annonce s’en est suivie d’une spirale de décisions et de contre -décisions. L’équipementier  Nike qui a signé un contrat de sponsoring à vie avec le capitaine de l’équipe du Portugal s’est dit «préoccupé» par ces accusations inquiétantes ». Plus expéditif encore, EA Games, qui édite le jeu vidéo FIFA 19, a retiré le Portugais de son matériel promotionnel en ligne. Une  enquête a été ouverte aux Etats-Unis. 

Aussi, la publication par le quotidien allemand Spiegel, samedi 29 septembre, d’une enquête fouillée dans laquelle Kathryn Mayorga accuse le quintuple Ballon d’or de l’avoir violée en juin 2009 à Las Vegas semble avoir emballé la planète foot et la Bourse de Milan, en chute de 1,9% vendredi.

Selon le document que l’agence Reuters a pu consulter, la jeune femme affirme avoir été contrainte de signer un accord de confidentialité de 375.000 dollars (324.000 euros).

Le démenti de la star mondiale est pourtant catégorique mais pas forcément audible :«le viol est un crime abominable qui va à l’encontre de tout ce que je suis et de ce que je crois », a écrit le Portugais sur son compte Twitter, ajoutant « refuser de nourrir ce cirque médiatique monté par des gens qui cherchent à se faire de la publicité à mes dépens ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here