La région de Bruxelles veut faire payer la facture à l’industrie du tabac dans la chasse aux mégots. La note risque d’être salée pour l’industrie du tabac, informe la presse locale. 

Bruxelles demande aux fabricants de cigarettes de régler les frais liés à la collecte des mégots jetés sur la voie publique, soit 200 000 euros.

Une lettre a été adressée ce lundi à la filiale du géant américain Philip Morris ainsi qu’à deux fédérations belges de fabricants.

En Belgique, près de 10 millions de mégots sont jetés chaque jour et notamment une grande majorité dans la capitale.

La région ne mâche pas ses mots et évoque  »un fléau à éradiquer ».

Selon les services de propreté, il s’agit de  »l’une des cinq principales nuisances » avec entre autres les déjections, les dépôts clandestins ou les jets de cannettes.

Les industriels du tabac ont déjà fait un premier pas en acceptant de financer à Bruxelles un organisme public chargé de la collecte et du tri des emballages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here