Les briques de lait sont de plus en plus difficiles à trouver dans les commerces de Tunisie. Depuis le mois de juillet, le pays fait face à une pénurie.

Pour la comprendre, il faut se tourner vers les éleveurs laitiers. Ceux-ci rencontrent des difficultés croissantes pour produire leur lait. Outre les sécheresses, ils doivent faire face à une hausse du coût de l’alimentation du bétail. « Le prix des matières premières a augmenté de 30 % ces six derniers mois alors que celui du lait n’a augmenté que de 15 %, regrette Aziz, agriculteur depuis 23 ans. Aujourd’hui, je n’ai plus l’énergie, je me suis déjà séparé de la moitié de mon troupeau. »

Autre problème, la Tunisie importe depuis des années des vaches holstein, une race connue pour sa capacité à produire beaucoup de lait, mais qui ne s’adapte pas au climat tunisien. Pour les éleveurs laitiers, cette crise pourrait bien être celle de trop. Près de 30 000 vaches ont été vendues cette année à l’Algérie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here