S’il avait d’abord nié en bloc sur les réseaux sociaux avoir violé l’américaine Kathryn Mayorga en 2009 à Las Vegas, Cristiano Ronaldo a réellement pris conscience de l’ampleur du scandale depuis. Muet, le Ballon d’Or portugais s’est entouré des meilleurs avocats pour préparer sa défense en cas de relance de l’affaire par la justice du Nevada.

Alors que l’enquête devrait être rouverte et qu’il risque des poursuites judiciaires, CR7 désire prendre les devants avec les enquêteurs pour défendre le fait que cette relation était bien « conssentie » à l’époque et qu’il avait été victime d’un chantage.

« Maintenant, je parle », titre Tuttosport, affirmant que Cristiano Ronaldo se tiendra à disposition de l’enquête pour une vidéo-conférence visant à démanteler les accusations de Kathryn Mayorga. Une version corroborée par le Corriere dello Sport.

Derrière le Portugais depuis le début de l’affaire, Tuttosport publie également dans ses colonnes des soutiens de femmes célèbres à l’égard de CR7. « Cristiano n’a pas besoin de molester qui que ce soit », affirme l’actrice italienne Laura Chiatti, supportrice de la Juve. Compagne de Paulo Dybala, Wanda Nara s’interroge de son côté sur les motivations de Mayorga : « Pourquoi libérer tout ce chaos ? »

« Le Real Madrid communique qu’il a entrepris des actions légales contre le quotidien portugais Correio da Manha pour la publication d’une information entièrement fausse et qui atteint gravement l’image de notre club, ont publié les Merengue sur leur site officiel. Le Real Madrid n’a connaissance d’aucun fait qui se réfère à ce que dit ce journal par rapport au joueur Cristiano Ronaldo et, pour autant, n’a pu prendre aucune action sur quelque chose qu’il ne connaît absolument pas. Le Real Madrid a exigé une rectification totale du dit média. » Autant dire que le Real refuse d’être mêlé à cette affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here