Le naufrage d’un navire en partance pour l’Afrique du Sud a fait lundi 22 octobre sept morts et un disparu dans l’Océan indien, au large des côtes tanzaniennes. Les enquêtes sont en cours.

L’annonce a été faite ce mardi 23 octobre par la police tanzanienne. D’après le commandant de la police régionale de Tanga, Edward Bukombe, le bateau qui transportait 13 personnes avait coulé lundi dans l’Océan indien, près de la frontière entre la Tanzanie et le Kenya.

Et le bilan semble bien lourd. « Sept personnes de nationalité éthiopienne sont mortes dans le naufrage et cinq autres ont été sauvées. Quant au capitaine, il est jusqu’ici introuvable et son identité encore ignorée », a déclaré Bukombe.

D’après les premiers renseignements recueillis par la police, les treize passagers partaient pour l’Afrique du Sud. « Après avoir interrogé les survivants, ils nous ont dit qu’ils allaient en Afrique du Sud », a ajouté l’officier de police.

Mais, qui a organisé ce voyage ? Qui l’a financé ? Y a-t-il eu des complicités ? Est-ce l‘œuvre des trafiquants ou des passeurs ? En tout cas, beaucoup de questions et hypothèses que les policiers éthiopiens et tanzaniens devraient éplucher. Et on devrait avoir davantage d’informations si le capitaine pouvait être retrouvé vivant.

En attendant, l’heure à la priorité est à l’inhumation et la prise en charge des survivants, a expliqué Bukombe. Lequel a expliqué que la police tanzanienne intercepte et arrête régulièrement des migrants éthiopiens en route pour l’Afrique du Sud, la plus grande économie du continent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here