Une personne a été tuée et cinq autres blessées lorsque l’ancien Premier ministre devenu leader de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, a été empêché de prendre part à une manifestation anti-gouvernementale mardi à Conakry, en Guinée.

Des véhicules anti-émeutes et d’autres camions de police étaient stationnés dans le quartier où vit Dalein Diallo. Le chef de l’opposition s’est exprimé devant sa résidence encerclée par des policiers, ses partisans et des journalistes.

“Si vous continuez à exécuter les ordres d’Alpha Condé, vous entrerez en conflit avec des citoyens guinéens, a averti M. Diallo. Je pense qu’il en est ainsi car le président n’a pas pitié de ces citoyens, il ne respecte pas les lois et la Constitution. Malheureusement, vous respectez un ordre illégal de sa part”, a-t-il protesté.

La police s’est défendu de protéger la vie du leader de l’opposition et de ses partisans.

La Guinée est plombée depuis quelques semaines par une série de manifestations. La plus récente a paralysé le secteur de l‘éducation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here