Le Mali s’est doté mercredi d’une nouvelle centrale thermique à Kayes, dans l’ouest du pays, d’une capacité de plus de 90 mégawatts. Le ministre de l’énergie et de l’eau, a déclaré que « la centrale va atténuer le déficit en électricité ».

« Elle permettra en outre » dit-il, « d’accroitre l’accès de la population à l’énergie et de favoriser le raccordement des unités industrielles et minières de la région de Kayes au système interconnecté national », a déclaré Sambou Wagué.

Le projet a été piloté par la société de droit malien Albatros Energy, soutenue par un pool bancaire. Elle vendra l’électricité à Energie du Mali (EDM) pendant une période de 20 ans. Ensuite EDM en sera propriétaire.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita, estime que ce partenariat public-privé basé sur la réalisation, l’exploitation et le transfert d’infrastructures est une bonne chose pour des pays comme le Mali.

Le pays tente également d’accroître sa desserte en électricité à travers une interconnexion avec la Guinée voisine.

Début octobre, le gouvernement et la Banque Mondiale ont bouclé le financement du projet d’interconnexion des réseaux d’électricité malien et guinéen.

Ce projet qui va de N’Zérékoré en Guinée à Sanakoroba au Mali (714 kilomètres), transportera de l’énergie hydraulique entre les deux pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here