Quelques mois après la décision du président américain Donald Trump, son homologue brésilien Jair Bolsonaro a confirmé jeudi 1er novembre vouloir transférer l’ambassade du Brésil en Israël à Jérusalem, comme il l’avait annoncé durant la campagne électorale.

Le président nouvellement élu a fait cette annonce lors de sa première conférence de presse formelle depuis sa victoire au second tour du scrutin dimanche dernier. Il a affirmé qu’il ne pensait pas que cette annonce pourrait créer « un climat pesant » dans les relations entre le Brésil et le Proche-Orient.

« Nous avons le plus grand respect pour le peuple d’Israël et pour le peuple arabe. Nous ne voulons créer de problèmes avec personne. Nous voulons faire du commerce avec tout le monde et rechercher des solutions pacifiques pour résoudre les problèmes », a-t-il déclaré.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a qualifié  d' »historique » cette décision.  « Je félicite mon ami le président élu du Brésil Jair Bolsonaro pour son intention de déplacer l’ambassade brésilienne à Jérusalem, un pas historique, juste et enthousiasmant », a-t-il réagi dans un communiqué.

Des médias brésiliens se sont inquiétés qu’un transfert de l’ambassade puisse provoquer des représailles commerciales de la part de pays arabes, grands importateurs de viande brésilienne de boeuf, agneau et poulet.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here