Le rappeur gambien, Ali Cham, connu sous le nom de Killa Ace, a comparu le mercredi 31 octobre dernier devant un tribunal à Banjul. Il est accusé de deux chefs d’accusation, dont des voies de fait, apprend-on. 

Le rappeur, qui a été traduit devant le tribunal de première instance de Kanifing est accusé de voies de fait et d’atteinte à la paix. Il est accusé d’avoir agressé un policier, Demba Bah, le 28 octobre dernier au marché de Serekunda.

Killah Ace a rejeté les accusations retenues contre lui. Il a été libéré sous caution contre une somme de 50.000 Dalasi avec la présentation de deux personnes. Le juge du tribunal a renvoyé l’affaire au 15 novembre 2018.

Soulignons que le rappeur Killah Ace qui critiquait l’ancien Président Yahya Jammeh ne semble pas exempter les nouvelles autorités du pays. Il a continué par parler des problèmes qui affectent les citoyens ordinaires en Gambie et a récemment organisé une manifestation pacifique dénommée « assez, c’est assez » avec pour slogan « Plus de brutalités policières, de corruption et d’exploitation de l’environnement ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here