Le roi du Maroc a inauguré vendredi 2 novembre le lancement des travaux de la « Tour Mohammed VI », à Salé, à quelques kilomètres de Rabat. Une tour qui deviendrait la plus haute d’Afrique, alors que le Maroc continue sa politique d’expansion sur le continent.

Une fois terminée en mai 2022, la tour sera haute de 250 mètres et 55 étages, selon les objectifs annoncés.

Bureaux, résidences et hôtels vont occuper la « Tour Mohammed VI » qui va dépasser les deux gratte-ciel marocains de Rabat et Casablanca.

Et ce n’est pas un hasard si ce projet est financé par la BMCE Bank du milliardaire marocain Othman Benjelloun, dont la Bank of Africa accompagne les investissements des entreprises en Afrique (Voir ci-dessous la vidéo de présentation du projet).

Cet investissement de 357 millions d’euros entre dans l’optique internationale du Maroc qui se positionne sur le continent et qui veut que Rabat et Casablanca deviennent de grandes métropoles africaines.

Du côté de la capitale économique, une autre tour de 27 étages devrait bientôt être inaugurée au sein de l’écosystème Casablanca Finance City qui veut transformer la ville en principale place financière du continent.

Reste à savoir si les délais de construction seront tenus. La première pierre de la « Tour Mohammed VI » avait été déjà posée en 2016 par le roi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here