Le burkinabè Mathias Sorgho a remporté dimanche le 31e tour cycliste du Faso, conservant le maillot jaune de leader arraché dès la deuxième étape.

La dixième et dernière étape du tour du Faso, disputée entre Sorgho et Ouagadougou, avec un circuit dans la capitale, a été remporté par le meilleur sprinter, le belge Tommy De Boes qui signe sa troisième victoire d’étape et la cinquième pour l’équipe Flandre.

L’allemand Keller s’est classé deuxième de cette dernière étape, lors du sprinter disputée sur l’avenue de l’indépendance, en présence du premier Paul Kaba Thieba et du Mogho Naaba Baongo, empereur des mossés.

Mathias Sorgho, le vainqueur du tour du Faso qui avait déjà remporté le tour du Bénin et celui du Togo, a exprimé sa satisfaction après son sacre devant le public burkinabè.

« C’est une sentiment de joie qui m’amine personnellement et pour toute l’équipeburkinabè Rechercher burkinabè présente sur ce 31e tour du Faso. On a gardé le maillot pendant 9 étapes (sur 10) et il était difficile de le conserver mais avec la cohésion du groupe et l’encadrement technique, on a pu rester uni pour ne pas être vaincu », a déclaré M. Sorgho, également étudiant en Sciences de la vie et de la terre (SVT).

« Pour moi, durant ce tour du Faso, l’étape reine était celle de Ouahigouya. Je lisais sur cette étape ou j’ai donné le meilleur de moi-même pour récupérer le maillot jaune » perdu la veille. Cette étape m’a permis de savoir qu’on avait la possibilité de rentrer à Ouagadougou avec la maillot jaune », a-t-il indiqué.

« Depuis 2015, lors de la première participation au Tour du Faso, mon rêve c’était de remporter le maillot jaune. En 2015, je suis arrivé troisième sur le podium, en 2017, toujours troisième sur le podium. Il fallait y croire et c’est ce qui a payé aujourd’hui », s’est il réjoui

Avec ce sacre, le Burkina retrouve le maillot de son tour cycliste international, qu’il avait perdu lors de l’édition 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here