Il y a trois ans que le Programme National d’Electrification Rurale (PRONER) qui vise l’électrification des villages de plus de 500 habitants a démarré sur toute l’étendue du territoire. Il semble se comporter bien, si l’on s’en tient aux propos tenus ce jour par le ministre en charge du Pétrole, de l’Energie et des énergies renouvelables, Thierry Tanoh.

Il a annoncé au cours de l’émission « Les Salons de radio Côte d’Ivoire » que ce projet va permettre à fin 2018, le raccordement au réseau électrique de 5 000 localités.

«Le Président de la République a promis l’électrification des villages de plus de 500 habitants en 2020. A fin 2017, nous étions à 4 600 localités électrifiées sur 8000. Je pense qu’à la fin de cette année, nous allons dépasser les 5 000 et nous devrions être en 2020, dans les délais impartis par le Président de la République, » a assuré le ministre Thierry Tanoh.

Il reconnaît néanmoins que les ressources allouées pour la progression du Programme font défaut et reste convaincu que ces difficultés devraient être surmontées par la mobilisation davantage de ressources pour son accélération et sa mise en œuvre afin de l’étendre ensuite aux campements.

Le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables, Thierry Tanoh s’est prononcé sur la fraude sur l’électricité.

Il a soutenu que la mise en œuvre du Programme Electricité Pour Tous (PEPT) a permis de réduire l’ampleur de la fraude dans le secteur de l’électricité, car plusieurs personnes ont pu se connecter.
« Nous sommes parvenus également à éliminer le risque que ces personnes se connectent frauduleusement au réseau électrique, »a ajouté le ministre.

Le ministre en charge de l’Energie a par ailleurs indiqué que la mise en place du Fonds Electricité pour Tous va permettre d’accroître le nombre d’abonnés, en respectant un équilibre dans la répartition géographique sur le territoire national et en œuvrant à une meilleure allocation zone urbaine/zone rurale.

Au cours de cette émission radio du jour, le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables,Thierry Tanoh a déclaré que le Programme Electricité Pour Tous (PEPT), lancé en 2014, bénéficiera à plus de 500 mille personnes à fin 2018. « A fin 2017, on comptait 360 000 bénéficiaires du PEPT. On estime qu’à fin 2018, on devrait connecter 184.000 personnes,» a-t-il insisté.

Selon Thierry Tanoh, l’efficacité du programme a incité le gouvernement à mettre en place un fonds dont les règles de transparence et de gouvernance vont permettre d’intensifier et de pérenniser ledit programme.

Thierry Tanoh a expliqué que le PEPT a été mis en place pour permettre aux populations les plus défavorisées de se connecter au réseau électrique en payant sur dix ans, les frais de branchement évalués à 150 000 FCFA.

Il faut noter que l’émission du jour a été réalisée en collaboration avec le Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here