Depuis une semaine, la protection civile italienne fait face à l’une des situations météorologiques les plus complexes de ces 60 dernières années. On déplore au moins 30 morts.

Les vents violents et les très fortes pluies suivies d’inondations qui frappent l’Italie sont à l’origine de douze morts supplémentaires, cette fois dans la région de Palerme, en Sicile. Ces intempéries, jugées exceptionnelles, avaient déjà causé 20 décès au cours de la semaine dans tout le pays.

Dans la localité sicilienne de Casteldaccia, les corps de neuf membres d’une même famille de Palerme, dont des enfants âgés de 1 an, 3 ans et 15 ans, ont été découverts dans leur maison de campagne.

La maison de campagne où ils passaient la fin de semaine a été submergée par les eaux et la boue après le débordement d’une petite rivière, la Milicia, sortie de son lit après les fortes pluies tombées samedi. « C’est une immense tragédie », a commenté dimanche le maire de la commune.

Trois autres personnes de cette même famille ont réussi à échapper à la montée des eaux, selon l’agence italienne Agi, l’une ayant grimpé dans un arbre pour se mettre à l’abri.

« J’ai tout perdu, je n’ai plus rien, juste ma fille », a confié l’un des trois survivants, qui était sorti de la maison avec sa fille. Cet homme âgé de 35 ans, Giuseppe Giordano, a perdu son épouse, deux autres enfants, ses parents, son frère et sa soeur.

«Un désastre total»

« J’ai constaté un désastre total », a déclaré un procureur sicilien, Ambrogio Cartosio, après avoir survolé dimanche la zone de Casteldaccia en hélicoptère.

Une enquête a été ouverte pour déterminer si les maisons proches de la rivière ont bien été construites en respectant la législation (à 150 mètres du lit de la rivière).

Les premières images des inondations en Sicile témoignent de l’impressionnante montée des eaux.

Samedi soir, un gérant de station-service de 44 ans avait trouvé la mort dans la commune de Vicari en essayant de rejoindre son lieu de travail où un employé était bloqué, précise l’agence Agi. Un passager, non encore retrouvé, se trouvait à bord de la voiture emportée.

Le bilan s’est aussi alourdi dimanche matin avec la découverte d’un couple d’origine sicilienne vivant en Allemagne, bloqués à l’intérieur de leur véhicule dans un torrent de la région d’Agrigente.

Les autorités sont également sans nouvelles d’un médecin qui circulait dans les environs de la ville de Corleone et semble avoir dû abandonner sa voiture sur une route en raison des intempéries.

Avec les décès de vendredi et de samedi, le bilan des intempéries dépasse 30 morts depuis le début de la semaine, selon la protection civile. Cette dernière estime que la vague de mauvais temps qui sévit depuis une semaine est « l’une des situations météorologiques les plus complexes de ces 60 dernières années ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here