« Aba Women’s Riot », la révolte des femmes d’Aba, c’est l’histoire de l’une des plus grandes crises de la colonisation britannique au Nigeria.

Tout commence à Oloko, le 18 novembre 1929. Les administrateurs britanniques décident d’imposer une taxe spéciale sur le marché des femmes Igbo, et commencent à décompter les habitantes de tous les villages. Il n’en fallait pas plus pour déclencher deux mois de révolte.
Usant d’une tradition séculaire qui consiste à museler les hommes par des chants et des danses, nommée littéralement “assied toi sur un homme”, ces femmes ont forcé des chefs locaux à prendre la fuite, attaqué des magasins tenus par des européens ainsi que les banques Barclays, pris d’assaut les prisons pour en libérer les prisonniers et même brûlé des centres administratifs!

Leur histoire a été adaptée dans une pièce de théâtre “August Meeting”, qui raconte la suite de ces événements. Elle a été produite par Chioma Onyenwe, qui nous en dit plus sur cette “Ogu Umunwaanyi”, la guerre des femmes en igbo.

Avec Africanews.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here