En Tunisie, le remaniement ministériel attendu depuis plus de six mois et voulu par le Chef du gouvernement Youssef Chahed, a été annoncé le 5 novembre après une journée de tergiversations et de conjectures, avons nous constaté. 

L’attente a été à la hauteur de la déception. Le Chef du gouvernement a en effet conservé l’essentiel de son équipe précédente et s’est contenté de parer aux vacances de postes.

La refonte attendue n’a pas eu lieu, même s’il a lieu de parier que la nomination de René Trabelsi, tour-opérateur de confession juive originaire de Djerba, va faire grand bruit. Plus, même, que celle du départ de Ghazi Jeribi, ministre de la Justice qui avait tenu tête au locataire de la Kasbah sur certains dossiers.

Selon Jeune Afrique, le Chef du gouvernement a spécifié que la nouvelle composition de l’exécutif répond aux exigences de compétences et aux équilibres politiques. Mais, dans la plus grande majorité, il a reconduit son ancienne équipe au poste des Finances, du Développement et de l’Investissement et du Commerce.

Mis au ban de son parti d’origine, Nidaa Tounes, Youssef Chahed a obtenu le soutien du parti Ennahdha et compte sur le groupe parlementaire de la coalition nationale qui lui est acquis.

Ce mouvement ministériel est également un effet de la fin du consensus imposé par l’alliance entre Ennahdha et Nidaa Tounes depuis les législatives de 2014. Toutefois Chahed n’a pas écarté Nidaa Tounes de cet exécutif et a également contenté Machrou Tounes, avec l’attribution du portefeuille de la Santé à Abderaouf Cherif.

Selon les derniers échos, cette proposition a été refusée par le président de la République, Béji Caïd Essebsi, qui a renvoyé Chahed face à l’Assemblée pour obtenir la confiance. Fort de ses appuis, celle-ci semble lui être assurée.

Composition du nouveau gouvernement tunisien

– Ministre de l’Intérieur : Hichem Fourati

– Ministre de la Défense nationale : Abdelkarim Zebidi

-Ministre des Affaires étrangères : Khemaies Jhinaoui

-Ministre de la Justice : Karim Jamoussi (Nouveau)

-Ministre des Finances : Ridha Chalghoum

-Ministre des Affaires religieuses : Ahmed Adhoum

-Ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale : Zied Laâdheri

-Ministre de l’Education nationale : Hatem Ben Salem

-Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique : Slim Khalbous

-Ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle : Saida Lounissi (Nouveau)

-Ministre de la Santé publique : Raouf Chérif (Nouveau)

-Ministre des Affaires locales et de l’Environnement : Mokhtar Hammami (Nouveau)

-Ministre des Affaires sociales : Mohamed Trabelsi

-Ministre des Affaires culturelles : Mohamed Zinelabidine

-Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance : Naziha Laâbidi

-Ministre du Commerce : Omar El Behi

-Ministre de l’Industrie et des PME : Slim Feriani

-Ministre de la Jeunesse et des Sports : Sonia Bencheikh (Nouveau)

-Ministre du Transport : Hichem Ben Ahmed (Nouveau)

-Ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières : Hédi Mekni (Nouveau)

-Ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche : Samir Taïeb

-Ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire : Noureddine Selmi (Nouveau)

-Ministre du Tourisme et de l’Artisanat : René Trabelsi (Nouveau)

-Ministre des Technologies de l’information et de l’Economie numérique : Anouar Maârouf

-Ministre chargé des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement : Iyed Dahmani

-Ministre chargé des Relations avec les Instances constitutionnelles, la Société civile et les Organisations des droits de l’Homme : MohamedFadhel Mahfoudh (Nouveau)

-Ministre auprès du chef du gouvernement chargé des grandes réformes : Chokri belhassen (Nouveau)

-Ministre de la Fonction publique: Kamel Morjane (Nouveau)

Ministre chargé l’Immigration et des Tunisiens à l’étranger: Radhouane Ayara (Nouveau)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here