L’inflation a dépassé 25 % sur un an en Turquie, son plus haut niveau depuis 15 ans. Ces chiffres officiels publiés lundi 5 novembre traduisent l’impact de la chute de la livre turque sur l’économie du pays, fragilisée.

À l’origine de cette hausse de l’inflation se trouve la chute de la livre turque qui poursuit sa dégringolade face au dollar. Une baisse de 30 % depuis le début de l’année, notamment en raison des inquiétudes croissantes liées à ingérence du président Recep Tayyip Erdogan dans la politique monétaire du pays.

Cette poussée inflationniste a conduit le gouvernement turc à revoir à la baisse ses prévisions de croissance. Les économistes anticipent d’ores et déjà une contraction du produit intérieur brut (PIB) pour le trimestre en cours, mais aussi pour le trimestre suivant.

Pour lutter contre l’inflation, le gouvernement a appelé en octobre toutes les entreprises turques à réduire leurs prix de 10 %, sans effet visible, malgré la réponse positive des entreprises. Ces nouveaux chiffres de l’inflation viennent une semaine après l’annonce du gouvernement d’une réduction temporaire des taxes sur l’automobile, l’électroménager et l’ameublement, soit les secteurs les plus touchés par l’inflation. Mais selon les experts, il faudra davantage pour enrayer la hausse des prix, et notamment une politique monétaire plus énergique de la part de la Banque centrale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here