En Mauritanie, 32 organisations de défense des droits humains font campagne pour a libération et la protection de Mohamed Mkhaïtir, le blogueur condamné à mort en 2014 et blanchi par la justice en 2017 mais toujours en prison.

Ces organisations dont Amnesty International demandent sa libération immédiate en raison de la dégradation de son état de santé.

Kiné Fatim Diop, chargée de programme à Amnesty pour les pays francophones d’Afrique de l’ouest indique que les autorités mauritaniennes ont été à plusieurs reprises interpelées sur le sort de l’activiste qui n’a fait qu’exprimé ses opinions sur un blog.

« Sa peine est annulé donc sa place n’est pas en prison » souligne Kiné Fatim Diop.

Pour mémoire, Mohamed Mkhaïtir avait créé un blog en décembre 2013 où il critiquait ceux qui utilisaient l’islam pour justifier la discrimination.

A la suite de ses articles il a reçu beaucoup de menaces et d’intimidation. Finalement en janvier 2014 il a été arrêté et condamné à mort pour apostasie.

Cette condamnation a été cassée par la Cour d’Appel de Nouakchott le 9 novembre 2017 et commuée sa peine à deux ans de prison et une amende estimé à environ 150 Euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here