Coup dur pour la Tanzanie. La décision du gouverneur de Dar es Salam de faire la chasse aux homosexuels dans le pays est en train de déboucher sur de lourdes pertes économiques. Le Danemark, l’un des principaux pourvoyeurs de fonds de la Tanzanie, a décidé de réduire de 10 millions de dollars l’aide qu’il octroie au pays.

Sur Twitter, Ulla Tornaes, ministre danoise de la Coopération au développement a déclaré qu’elle était “profondément préoccupée” par les événements tels que les déclarations homophobes “complètement inacceptables” d’un responsable tanzanien.

Le mois dernier, le gouverneur de Dar es Salam a appelé la population à scruter les réseaux sociaux afin de déceler et “signaler” les homosexuels. Des commentaires qui ont créé une onde de choc dans le pays et au-delà. Bien que le gouvernement ait désavoué le gouverneur de Dar es Salam, certaines organisations des droits de l’homme craignent à présent une violente répression des homosexuels.

Plus tôt ce mois-ci, c’est l’Union européenne qui a rappelé son ambassadeur à la suite du scandale, précisant qu’elle procédait à un vaste examen de ses relations avec la Tanzanie.

La Tanzanie est de plus en plus sous le feu des projecteurs en raison de ses choix controversés sur les droits humains. La Banque mondiale a notamment annulé un prêt de 300 millions de dollars qui devait servir à améliorer l’accès à l‘éducation. Conséquence de la politique de Dodoma d’interdire d‘école les filles enceintes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here