Les couleurs nationales du Niger flottent actuellement à Hollywood où les sélections pour la prestigieuse cérémonie des Oscars ont été ouvertes. La cinéaste nigérienne Rahmatou Keïta y défend son long métrage “Zin’naariyâ !”. Non sans difficultés.

C’est une première pour le Niger, pays d’Afrique de l’Ouest, dont l’histoire et la culture cinématographique viennent de séduire l’académie des Oscars. Récit du retour d’une jeune femme issue de l’aristocratie peule au pays natal, Zin’naariyâ ! (The Wedding Ring en anglais et L’Alliance d’or en français), sorti le 9 septembre 2016, mêle histoire d’amour et tradition. Panaché des langues songhoy, zarma, hausa, fulaani, le film réalisé par Rahmatou Keïta fait partie des 87 films sélectionnés dans la catégorie “film en langue étrangère” de la 91e édition des Oscars.

Une fierté pour Rahmatou Keïta, habituée des festivals internationaux, mais qui n‘éclipse pas les difficultés, notamment financières auxquelles elle devra faire face pour se démarquer de ses concurrents. Car, passé les sélections officielles, la réalisatrice doit se frayer un chemin jusqu’aux nominations prévues le 22 janvier 2019. Cela implique une rude bataille contre des géants de la production galvanisés par les liasses de dollars.

Avec ses fonds strictement africains et sa maison de production Sonrhay Empire Productions (l’unique producteur du film, à Niamey) – Rahmatou Keïta ne se montre pas pour autant résignée. L’adversité semble davantage avoir stimulé sa créativité afin de trouver des solutions alternatives pour la promotion de son film à Hollywood qui nécessite pas moins de deux mois. Faire les coursiers, les hôtes d’accueil, trouver des salles de cinéma peu onéreuses, coller les affiches de campagne… Rien ne l’arrête comme elle le confie au site Le Point Afrique.

Une stratégie, qui, elle l’espère, la propulsera, elle et son équipe, sur l’estrade de la cérémonie de remise de trophée de la 91e cérémonie des Oscars prévue le 24 février.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here