Un rapport de l’Organisation mondiale de la santé indique que l’Afrique affiche le pire taux de mortalité routière au monde.Les chiffres pour l’Afrique sont de 26,6 décès pour 100 000 habitants, soit près de trois fois plus qu’en Europe.

Le rapport indique que de nombreux pays d’Afrique et d’Amérique du Sud n’ont pas suffisamment de lois sur les limitations de vitesse.

Mais ce sont les statistiques sur la sécurité des véhicules qui donne le plus d’indications sur la raison du taux plus élevé d’accidents en Afrique.

Les pays qui n’appliquent pas les normes de sécurité des véhicules de l’ONU sont marqués en rouge sur le graphique – comme vous pouvez le voir, c’est presque toute l’Afrique.

L'Afrique affiche le pire taux de mortalité routière au monde

Ces normes exigent que les véhicules soient équipés de dispositifs qui peuvent prévenir un accident, comme le contrôle électronique de la stabilité et le freinage d’urgence.

Le nombre de décès sur les route continue d’augmenter régulièrement, selon les rapports. Le Botswana, la Côte d’Ivoire et le Cameroun sont des pays où les taux de mortalité ont augmenté.

L’Égypte, l’Angola, le Burkina Faso et le Burundi sont parmi ceux qui ont connu une réduction. L’Afrique a également la plus forte proportion de mortalités piétonnes et cyclistes.

Au Ghana, près de la moitié des personnes tuées sont des piétons ; en Ethiopie et au Kenya, ce chiffre est de 37%. Au Kenya, une personne sur quatre meurt dans un accident impliquant des véhicules à deux ou trois roues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here