Le président du Nigeria a démenti les rumeurs issues des réseaux sociaux qui annonçaient sa mort et son remplacement par un clone. Muhamadu Buhari a fait une déclaration pour le moins surprenante et cela a suscité diverses moqueries à travers le web.

« Je suis vraiment moi, je vous assure ! »  avait clamé dimanche dernier, Muhammadu Buhari en Pologne,  en marge de la COP24. Le président du Nigeria avait ainsi voulu couper court aux folles rumeurs affirmant qu’il était décédé, remplacé par un sosie, voire même un clone.

Des rumeurs largement relayées par des opposants à quelques semaines de la présidentielle. C’est ainsi que l’ancien ministre, Femi Fani-Kayode avait tweeté à ses 760 000 abonnés que le président Buhari n’était jamais revenu vivant de sa convalescence à Londres en 2017. Et ce jeudi matin, ce même Femi Fani-Kayode déplore toujours sur Twitter que « le Nigeria soit devenu la risée et la cible de blagues cruelles sur les « clones » dans le monde entier au cours des derniers jours. C’est insupportable et honteux. »

Depuis cette déclaration, l’affaire tourne à la moquerie. Certains Nigérians se sentent un peu humiliés par toute cette affaire, critiqués pour avoir cru ou colporté ces rumeurs.  « Je ne trouve pas ça drôle, écrit par exemple l’un d’entre eux. Nous sommes insultés, ce n’est pas seulement le président. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here