Au moins 15 civils ont été tués cette semaine dans des violences entre ethnies rivales, dans le centre du Mali, avons nous appris.

Les victimes, membre de la communauté peule du Mali, ont péri dans une série d’attaques menées dans leur village par des hommes armés appartenant à un autre groupe ethnique.

La dernière des attaques a eu lieu mercredi, selon le gouverneur de Mopti, Sidi Alassane Touré.

Les éleveurs peuls sont souvent pris pour cible par des milices ethniques qui les accusent de soutenir les djihadistes.

Un nouveau programme de désarmement sera mis en œuvre dans la région de Mopti, pour mettre fin aux violences, selon son gouverneur.

Les violences communautaires dans le centre du Mali ont causé la mort de centaines de personnes et poussé des milliers de personnes à fuir leurs maisons pour le nord du pays.

Selon les Nations unies, la région de Mopti, au centre du Mali, a connu les pires affrontements ethniques de l’histoire du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here