Le chef du gouvernement malien, Soumeylou Boubeye Maïga a également annoncé qu’un programme de désarmement des milices d’autodéfense communautaires et des combattants djihadistes allait être lancé dès ce lundi.

Soumeylou Boubeye Maïga reconduit à la tête du gouvernement malien après la réélection de Ibrahim Boubacar Keïta, était à Mopti.

Selon l’Agence France Presse, c’était sa première visite dans cette capitale régionale depuis l’annonce de la mort de Amadou Koufa qui dirigeait un groupe de combattants liés à Al-Qaïda.

Avec l’apparition de ce groupe il y a quatre ans, les violences se sont multipliées entre d’une part les Peuls, traditionnellement éleveurs, et d’autre part les Bambara et les Dogon, majoritairement agriculteurs.

Les premiers sont accusés d’être de mèche avec les djihadistes.

Les Peuls, eux, trouvent que l’armée nationale soutenait les actions des Bambara et des Dogon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here