24 patients suspectés d’être atteints d’Ebola attendaient pour un contrôle de confirmation dans un centre de transit à Beni dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Après que des manifestants mécontents du report des élections dans cette partie du pays ont attaqué ce centre ce jeudi, 21 personnes ont pris la fuite.

Ces personnes peuvent représenter un danger pour la communauté, explique le docteur Aaron Aruna, Directeur de la Direction surveillance épidémiologique répond à Bruno Sanogo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here