Un ressortissant canadien travaillant pour une société de prospection aurifère au nord-est du Burkina Faso, a été enlevé mardi, dans un camp de base à Tiabongou par des individus armés non identifiés, a annoncé le ministre de la Sécurité burkinabè Clément P. Sawadogo.

‘’Je voudrai vous informé de l’enlèvement dans la soirée du mardi 15 janvier aux environs de 19h45mn, d’un expatrié canadien, malheureusement encore après l’acte que nous avons enregistré il y a quelques semaines et qui concernait un couple canado-italien’’, a déclaré à la presse le ministre Sawadogo, lors d’un point de presse à la fin de l’hebdomadaire conseil des ministres.

‘’C’est dans la localité de Tiabongou, dans la commune de Mansila que l’intéressé a été enlevé dans le cadre d’un site d’exploration minière, appartenant à la société d’exploitation minière progress minerals, une société canadienne qui travaille dans notre pays’’, a-t-il précisé.

‘’A un moment donné, les agents qui travaillaient ont été assaillis, par des personnes malveillantes, une dizaine d’hommes, en armes, et qui sont venus regrouper le personnel, fouillé, enlevé certains matériels et emmené avec elles cet expatrié qui était venu il y a juste quelques jours pour travailler avec ses collaborateurs burkinabè’’, a expliqué M. Sawadogo.

Cet enlèvement survient après la disparition il y a quelques semaines d’un couple et quelques mois après d’un Indien et un Sud-Africain qui travaillaient pour la mine d’or d’Inata, dans le sahel burkinabè.

Des dispositifs sécuritaires ont été mis en place pour rechercher e

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here