Le Front de libération nationale (FLN), au pouvoir depuis l’indépendance de l’Algérie, a annoncé samedi avoir désigné le président Abdelaziz Bouteflika comme son candidat à la présidentielle du 18 avril pour un cinquième mandat.
Bien que pressé depuis plusieurs mois par son camp de briguer un nouveau mandat, M. Bouteflika, diminué par les séquelles d’un accident vasculaire cérébral (AVC) dont il a été victime en 2013, n’a toujours pas fait part de ses intentions, à moins d’un mois de la clôture du dépôt des candidatures, le 3 mars à minuit.
“Le FLN a désigné le président Bouteflika comme candidat du parti”, a déclaré Mouad Bouchareb, coordinateur de l’instance dirigeante du FLN et président de l’Assemblée populaire nationale (APN, chambre basse).
Il s’est exprimé samedi devant des milliers de personnes réunies à Alger pour l’un des premiers grands meetings de la pré-campagne.
Cette déclaration intervient une semaine après l’annonce de la décision des quatre partis de l’alliance au pouvoir de présenter la candidature de M. Bouteflika, qui dirige le pays depuis 1999.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here