Des violences opposant des partisans de la coalition au pouvoir et de l’opposition ont éclaté, lundi 11 février, à Tambacounda, dans l’est du Sénégal, faisant trois morts.

Les heurts ont opposé des partisans du président Macky Sall et d’Issa Sall, candidat du Parti de l’unité et du rassemblement (PUR).

Il s’agit d’Ibrahima Diop, poignardé par un membre présumé du PUR, selon des sources officielles, ainsi que d’un des jeunes motards qui ont ensuite tenté d’empêcher le convoi d’Issa Sall de quitter la ville et a été renversé par un véhicule, ont rapporté les envoyés spéciaux des médias sénégalais.

Un troisième sympathisant de la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yaakaar (BBY, “Ensemble pour le même espoir”, en wolof) aurait succombé à ses blessures, selon les médias, mais ce décès n’a pas été confirmé de source officielle.

Depuis le début de la campagne présidentielle, c’est la première fois que des décès liés à des heurts entre militants sont répertoriés. Un témoin revient sur ces violences.

La gendarmerie sénégalaise a arrêté plus de 20 personnes et saisi des armes.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here