Une nouvelle espèce d’araignée à cornes, encore inconnue du monde a été découverte par des chercheurs sud-africains dans le sud de l’Angola.

La Ceratogyrus attonitifer a l‘étonnante particularité d’avoir une imposante “corne” au-dessus de la tête. Ce qui amène beaucoup de chercheurs à décrire l’espèce comme le « dernier mystère scientifique » de la planète.

“Ici en Afrique du Sud, ou en Afrique australe, on les appelle des mygales, pas des tarentules. Il y a d’autres espèces qui ont des cornes sur leur carapace, mais c’est une structure musculaire, avec un rôle très différent. Là, cette corne semble être pleine de tissus gras. Ca pourrait être quelque chose qui a la même fonction que les bosses des chameaux, mais à ce stade, on n’en a aucune idée. Ça n’a aucun sens d’avoir une aussi grosse corne.” Explique le Dr Ian Engelbrecht, arachnologue pour l’institut national sud-africain de la biodiversité.

Au cours de son exploration, John Midgley, du Museum d’histoire naturelle de Pietermaritzburg (est), est tombé par hasard sur un, puis plusieurs exemplaires d’une araignée aux caractéristiques inédites.

Présentée dans la revue African Invertebrates, la nouvelle espèce, de la famille des “araignées babouins”, a été baptisée Ceratogyrus (une famille d’araignées) attonitifer, du latin “attonit” qui signifie “étonnement” ou “fascination”.

Les chercheurs sud-africains n’ont fait qu‘ébaucher la description de leur nouveau spécimen.

avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here