Le sénateur américain Bernie Sanders est à nouveau candidat à la présidence. Celui qui a perdu l’investiture démocrate en 2016 face à Hillary Clinton veut donc retenter sa chance. Cette décision n’est pas vraiment une surprise. Le sénateur de l’Etat du Vermont, figure de la gauche américaine (celle que l’on surnomme les progressistes), n’est pas le premier à se lancer dans la course à la présidentielle, une dizaine de candidats se sont déjà déclarés, ce qui rend la primaire démocrate de 2020 très ouverte. Face à eux, Bernie Sanders peut compter sur certains atouts.

 

Le revoilà. Avec sa légendaire tignasse blanche et son habituel franc-parler, Bernie Sanders annonce dans une vidéo sa candidature pour 2020. ll revendique déjà avoir réuni plus d’un million de militants prêts à repartir en campagne.

 

Les raisons qui l’ont poussé à renouveler sa candidature, il les a expliquées ce mardi 19 février au matin dans une radio locale de son fief, l’Etat du Vermont : éviter la réélection du président Donald Trump et mettre en œuvre une politique progressiste car, selon Sanders, les idées jugées radicales en 2016 sont devenues très populaires.

 

Une annonce de candidature en forme d’attaque frontale contre Trump, le président le plus dangereux de l’histoire moderne américaine, selon Sanders, rapporte notre correspondant à San Francisco Eric de Salve. « C’est un menteur pathologique, il est raciste, sexiste, homophobe. Politiquement, c’est quelqu’un qui cherche à marquer des points facilement en pointant les minorités et les migrants », a lancé le nouveau candidat à l’investiture démocrate.

 

Battu par Clinton en 2016

 

A 77 ans, c’est la deuxième tentative pour Bernie. En 2016 déjà, il avait perdu l’investiture démocrate face à Hilary Clinton mais était parvenu à faire pencher la campagne plus à gauche. Aujourd’hui encore, ce socialiste revendiqué promet l’assurance santé pour tous, la hausse du salaire minimum ou encore la gratuité des frais universitaires et appelle à poursuivre l’élan de 2016. « Nous avons commencé une révolution politique pendant la campagne de 2016. Maintenant, il est temps de nous assurer que ces idées sont appliquées politiquement », a-t-il expliqué.

 

Face à lui, une dizaine de candidats sont déjà lancés dans la primaire démocrate. Ils sont tous plus jeunes, souvent issus de la diversité et partagent souvent son ancrage à gauche. Mais Bernie Sanders, sans doute le plus connu de tous, est actuellement l’un des mieux placés dans les sondages pour l’investiture. La principale menace pour lui est l’ancien vice-président Joe Biden, plus centriste, mais également très populaire. Selon les médias américains, il y a de fortes chances qu’il se lance, lui aussi, dans la course.

 

Bernie Sanders, qui se définit comme un démocrate socialiste, reste très populaire malgré sa défaite lors des primaires il y a quatre ans. A la différence des autres candidats déjà connus  –  11 au total – il peut compter sur une organisation de campagne très efficace et des sympathisants dévoués.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here