Le géant français de l’agroalimentaire vient de publier ses résultats pour l’année 2018, avec un chiffre d’affaires en chute de 178 millions d’euros au Maroc, conséquence du boycott de l’entreprise lancé en avril dans le royaume.

Les chiffres sont tombés ce matin : les ventes de produits Danone au Maroc ont chuté de 178 millions d’euros en 2018, par rapport à 2017, entraînant une diminution de son résultat opérationnel de 43 millions d’euros sur la même période. Ainsi, le boycott marocain a enlevé 1,7 points à la croissance annuelle de ventes au niveau mondial chiffrée à 2,9 % pour l’année écoulée.

Ce pays représente habituellement 2 % du chiffre d’affaire global de la firme, et 45 % de ses ventes sur le continent africain. Au mois d’avril 2018 un appel au boycott des produits Danone distribués au Maroc sous la marque Centrale Danone (ainsi que l’eau minérale Sidi Ali et le carburant des stations Afriquia) s’était répandu comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux, puis dans le comportement des consommateurs.

Pour faire face à ce mouvement, les dirigeants de Danone avaient décidé à partir de septembre de vendre le litre de lait au prix coûtant, et de conditionner le lait demi-écrémé en pochettes plastiques pour en diminuer le prix. En dépit de ces mesures, la chute des résultats marocains du groupe a été irrémédiable, causée aux deux-tiers par la diminution des ventes de lait, et à un tiers par la baisse des ventes de produits laitiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here